Le cinéma, les concerts, la danse, le théâtre et autres spectacles… sont des éléments culturels indispensables à l’équilibre de l’être humain ! (n’en déplaise aux gestionnaires de la crise sanitaire !).
2020 restera une année noire, pour le monde de la Culture, impactant le travail des acteurs, chanteurs, danseurs, comédiens, intermittents du spectacle… et tous les métiers du spectacle (costumes, éclairage, son…), sans oublier les métiers de la restauration, les cabaretiers et autres bistroquets… (mais chut ! surtout pas touche aux supermarchés, hypermarchés et autres plateformes en ligne qui continuent leur business très lucratif !!!)
Avant l'épisode pandémique, en 2018, le chiffre d’affaires de la Culture était de 97 milliards d'euros, pour une valeur ajoutée de 47 milliards d'euros. Le poids de la culture était estimé à 2,3 % de l'économie, avec un secteur marchand composé de 79 800 entreprises et 635 700 emplois. La baisse moyenne de chiffre d'affaires sera de -22,3 milliards en 2020, soit -25 % en 2020 (par rapport à 2019). L'effet le plus important sera sur le secteur du spectacle vivant, avec moins 72 % ! le patrimoine (-36 %), les arts visuels (-31 %) et l'architecture (-28 %).
Nous assistons à la mise à mort pernicieuse de la Culture ! dans quel but ?
Si « La Culture est l’âme de la Démocratie », nous n’en prenons pas le chemin !
N’oublions pas que « L’homme sans culture est un arbre sans fruit » !
(citations empruntés à Lionel Jospin et Antoine de Rivarol).